Archive for décembre, 2008

Tricheries et contre-tricheries: pourquoi le jeu « propre » est plus profitable pour tout le monde

lundi, décembre 15th, 2008

Les cas de tricherie qui ont frappé cette année plusieurs sites de poker en ligne ont suscité de nouvelles inquiétudes quant à  l’intégrité des salles de poker virtuelles. Bien sà»r, des mesures ont été vite annoncées par un grand nombre de celles-ci afin de mettre un terme à  ce genre de mauvaises pratiques, mais le scepticisme des joueurs de bonne foi n’est pas facile à  adoucir. Après tout, le sens commun nous dit que là  où il y a beaucoup d’argent, il y a aussi des gens prêts à  faire n’importe quoi pour le remporter. De toute évidence, nous savons que la tricherie dans le sens universel est néfaste et toujours changeante…

Lorsque les premières salles de poker étaient lancées dans l’espace virtuel, il y a des années, l’une des premières plaintes entendues sur les forums et les salles de chat était que les jeux étaient truqués. La psychose passée, on a pu porter à  la connaissance des protestataires et des sceptiques les arguments pour le caractère invraisemblable de telles accusations. Pourquoi, après tout, un opérateur de poker aurait-il besoin de tricher afin de faire du profit? Pourquoi une entreprise risquerait-elle sa réputation et peut-être à  jamais souiller son image commerciale quand il avait déjà  d’énormes bénéfices? A l’époque où les rumeurs de fraude interne ont commencé à  circuler, certaines salles de poker gagnaient plus de 1 million $ par jour. Pourquoi les opérateurs en ligne mettraient en péril tout ça? Eh bien, ils ne le feraient pas.

Peu après que ces premières craintes se sont affaiblies, une autre rumeur a vite pris des ailes dans la communauté des joueurs en ligne: la « collusion ». Au poker en ligne, la collusion – ou l’échange d’informations essentielles avec un autre joueur de la même table n’est point une impossibilité. Puis, il n’a pas fallu longtemps avant que de nombreux joueurs aient commencé à  se livrer à  de telles activités. Les « collusionnistes » peuvent abattre même les meilleurs joueurs et finalement, ils finissent par décourager les joueurs honnêtes.

Donc, y-a-t-il eu de la collusion? Oui. Est-ce que ça se passe encore? Parfois…Aujourd’hui, la plupart des grandes salles de poker défendent leur éthique en poursuivant, dépistant et interdisant tout tricheur découvert. Même comme ça, un petit nombre de « vétérans » ont survécu. Les noms respectables de l’industrie utilisent des logiciels sophistiqués qui identifient les paris irréguliers, dans le but exprès d’éliminer les trompeurs. De cette façon, le nombre des mauvais joueurs a diminué d’une manière constante.

Une autre préoccupation a été la crainte ancestrale que les ordinateurs pourraient être « entraînés » pour jouer et gagner ( calculer dans des fractions de secondes les probabilités du pot ). Cette crainte a vu son objet se réaliser sur quelques sites marginaux. Mais la plupart des salles ont promis de ne jamais utiliser de telles méthodes. De plus, cet engagement a été de près vérifié par les auditeurs extérieurs qui ont puni les sites n’ayant pas tenu leur parole.

Enfin, les grandes salles de poker en ligne ont fait un mot d’ordre de la sécurité de leurs sites et les joueurs n’ont absolument aucune raison de ne pas les croire. Après tout, leur avenir dépend de la confiance qu’elles gagnent au sein des joueurs. D’ailleurs, des millions de dollars ou d’euros ont été investis dans la sécurité. Bien sà»r, nous sommes conscients que les tentatives de tricherie sont omniprésentes, mais cela ne veut pas dire que les tricheurs essayent de frauder plus souvent les salles de poker virtuelles que les salles traditionnelles. Le poker en ligne est, en fait, aussi sà»r que son cousin joué aux tables réelles.

Le bingo: présentation et règles

mardi, décembre 9th, 2008

Le bingo est un jeu très divertissant et surtout, il est un jeu où les résultats qu’on a ne dépendent que des décisions qu’on prend et ne pas de l’interaction avec d’autres joueurs. Le bingo se joue dans des salles, ainsi que les règles, les paiements et les versions de jeu varient d’une salle à  l’autre. Tous les détails du jeu et de la version sont offerts, en général, par chaque salle de bingo.

En principe, le jeu est le suivant: les joueurs achètent des cartes sur lesquelles il y a des numéros inscrits, arrangés dans une grille correspondant aux cinq lettres du mot BINGO. Ensuite, on tire des numéros aléatoires jusqu’à  ce qu’un joueur remplisse le modèle BINGO, telle qu’une ligne verticale, horizontale ou diagonale avec cinq numéros. Les modèles possibles sont multiples.

La carte de bingo est l’outil dans la possession exclusive du joueur et qui peut apporter lui apporter la victoire. Une carte de bingo contient 24 numéros et un espace libre. Chaque carte a les numéros attribués de façon aléatoire et sont disposés sur cinq colonnes à  cinq numéros chacune. En tout, vous aurez 25 cassetins, y compris le blanc.

La colonne B affiche des numéros entre 1 et 15, la colonne I, des numéros entre 16 et 30, la colonne N peut contenir des numéros entre 31 et 45, la colonne G, entre 46 et 60 et sur la colonne O on n’affichera que des numéros entre 61 et 75. En tant que joueur, on aura, sans doute, l’embarras du choix! Il y a des milliers de cartes uniques d’où l’on peut choisir; on fabrique, par exemple, des séries de 6,000 ou de 9,000 cartes non-dupliquées!

Les numéros sortants sont annoncés rapidement par le Caller; il est, donc, fort conseillé, d’être très attentif et de les marquer avec soin sur sa carte. L’appelant continue à  annoncer les numéros jusqu’à  ce qu’un joueur ou plusieurs réclament BINGO. Le jeu est en ce moment-là  arrêté et les numéros sont vérifiés. S’il y a un gagnant, il est primé et un nouveau jeu commence, avec de nouvelles cartes. S’il y a plus d’un gagnant, le prix est partagé.

Lorsqu’on joue en ligne, vos cartes sont sélectionnées de manière aléatoire par le logiciel de jeu. La plupart des sites offrent 3 ou 4 cartes, mais il y en a aussi qui offrent plusieurs. Chaque jeu de bingo a un appelant ou un tableau où l’on affiche les numéros. Le pattern est également affiché et le logiciel marque automatiquement sur votre carte les numéros appelés.