Archive for juin, 2009

Les casinotiers russes s’opposent à  l’interdiction imposée par le gouvernement

lundi, juin 29th, 2009

Les casinotiers russes sont de plus en plus méfiants vis-à -vis des plans du gouvernement d’instituer les quatre zones spéciales de jeux. Les membres de l’industrie du jeu de Moscou ne croient pas à  la possibilité d’un « déménagement » tellement rapide. Les problèmes principaux seraient le manque d’infrastructure et la réticence des opérateurs de transférer leur affaire dans une région loin des métropoles et des autres centres urbains. Avec ces prémisses, les projets des autorités sont mis en danger. Un bel avenir dans les enclaves de jeux préétablies par les dirigeants est flou.

Les opérateurs de jeux ont bien observé: rien n’a été construit ou réalisé dans les quatre zones, en dépit de la date-limite imposée aux maisons de jeux. Celles-ci devront fermer leurs portes avant le 1er juillet. Les zones exclusives sont censées circonscrire les jeux en Sibérie, sur la cà´te du Pacifique, à  la mer Noire et dans le sud de la Russie.

« Personne ne veut y déménager, en outre, il n’y a pas d’infrastructure dans ces régions spéciales et rien n’a encore bougé », a déclaré Lavrenty Gubin, un porte-parole de la société de jeux Storm International.

A l’avis de Gubin, les mesures restrictives ne feront qu’ouvrir la voie du marché noir. Ce n’est pas le seul à  le croire. Il est vraisemblable que les opérateurs qui refusent de quitter les grandes villes continueront à  fonctionner en dehors de la loi. Le résultat sera que l’Etat perdra l’argent provenu des taxes. Le Moscou perdra des recettes en valeur d’environ 200 millions de dollars.

Paddy Power et Cryptologic signent un accord sur trois ans

mercredi, juin 17th, 2009

Du Canada, Cryptologic est arrivé maintenant en Irlande. La réputée société de logiciels de jeu a récemment signé un accord avec Paddy Power, une salle de paris sportifs irlandaise. L’accord est signé sur trois ans et représente une nouvelle victoire de Cryptologic sur le marché européen.

Sous les termes du contrat, Paddy Power ajoutera à  sa gamme au moins 9 machines à  sous créées et fournies par Cryptologic. Deux d’entre elles seront présentées bientà´t, les sept autres allant être lancées dans les mois à  venir. Pour mettre en oeuvre sa stratégie d’expansion, Cryptologic a signé, en décembre 2008, un accord avec Orbis Technology, qui fournira la plateforme des jeux.

Brian Hadfield, le PDG de Cryptologic, a salué le nouveau partenariat: « Paddy Power est l’une des plus célèbres marques de jeux du monde et nous sommes enchantés de leur fournir certains des meilleurs jeux de casino. Ces jeux se sont avérés profitables pour les clients et c’est pourquoi Cryptologic continue à  attirer les géants mondiaux du divertissement en ligne. »

Christopher Coyne, le chef du département eGaming de Paddy Power, a également eu des commentaires positives: « Nous sommes ravis d’ajouter des jeux Cryptologic, qui renforceront notre portefeuille ».

Le projet Revel Entertainment change la face d’Atlantic City

mercredi, juin 17th, 2009

En Atlantic City, la récession ne semble trop effrayer les investisseurs. Avec un megaresort de 2 milliards de dollars, Revel Entertainment Group pourra donner le coup de grâce à  plusieurs établissements de la ville. La situation a été analysée dans un rapport réalisé par le spécialiste Joel H. Simkins de Macquarie Securities.

Simkins ne prend pas au tragique la perspective de la fermeture des petits casinos, en faveur du nouveau géant. « La fermeture de deux ou plusieurs établissements à  Atlantic City serait positive, éliminant le bas de gamme et les casinos parasites ». L’ouverture du complexe Revel, lui-même aux prises avec les problèmes financiers, devrait être « un événement de transformation », a ajouté le spécialiste. Le premier grand « événement » à  Atlantic City a été l’ouverture  du complexe casino-hà´tel Borgata. Avec celui-ci, la ville a commencé à  être visitée par une clientèle plus jeune et plus riche.

Revel Entertainment n’est pas la seule menace pour les autres casinos d’Atlantic City. Ils doivent faire face aussi à  la concurrence accrue de Pennsylvanie, de New York et de Delaware. Trump Marina Hotel Casino, Claridge Tower ou les complexes Atlantic City et Hilton Casino Resort sont des propriétés en danger d’être fermées.

La récession et la crise des crédits rendent incertaine même la finalisation du complexe Revel. Les propriétaires ont ralenti les travaux jusqu’à  s’assurer un financement à  long terme pour finir la construction. De toute façon, Revel pourrait être le dernier projet géant à  Atlantic City.

Simkins, qui a fait une visite du chantier de construction, a eu l’occasion de rencontrer le chef de direction de Revel – Kevin DeSantis. Lors de leur entretien, Simkins a appris que la compagnie partenaire Morgan Stanley avait investi jusqu’à  la fin de 2008 environ 1.3 milliards de dollars. Il a encore besoin d’un crédit de 700 millions de dollars. Le complexe Revel comptera un casino de 150.000 pieds carrés, 1.900 chambres d’hà´tel et un espace d’attractions « non-gaming ».

Selon Simkins, de nombreux investisseurs ont  pensé à  tort que Revel avait interrompu les travaux. Il a également signalé que ceux-ci avaient « radié Atlantic City » en raison de la baisse dramatique de l’industrie et de la concurrence des Etats voisins.