Archive for septembre, 2010

Le poker est roi sur les sites de jeux italiens

jeudi, septembre 23rd, 2010

Les jeux de casino sont très tendance en Italie et les chiffre montrent clairement qu’ils ne s’arrêtent pas ici. Dans les casinos terrestres, les machines à  sous dominent, totalisant 52% des sommes d’argent misées. Sur l’Internet, le poker est roi, suivi de près par les salles de paris sportifs et de bingo. L’argent dépensé par les Italiens sur les sites de jeu sont à  des cotes historiques. Dans certains secteurs, les chiffres ont presque doublé par rapport à  l’an dernier.

A ce moment, le montant total d’argent dépensé en Italie sur les sites de jeu s’élève à  environ 3.2 milliards d’euros, 39.6% de plus que dans les 8 premiers mois de 2009. En aoà»t seulement quelques 225 millions d’euros ont été dépensés sur les sites de poker en Italie et en juillet la folie du poker était encore plus grande. Même comme ça, l’aoà»t 2010 dépasse l’aoà»t 2009 de plus de 28%.

Alors que le poker et d’autres jeux d’adresse sont les plus populaires jeux de casino en ligne en Italie, les paris sportifs ne sont pas de moindre importance. Ils représentent environ 20% de tout l’argent misé en ligne dans le pays. Jusqu’à  présent, les chiffres ont baissé par rapport à  2009, mais cela peut probablement être attribué au fait que les clubs de football ont pris le départ plus tard à  cause de la Coupe du Monde 2010.

Enfin, le bingo  connaît aussi un boom en Italie, non seulement en ligne, mais aussi hors ligne. L’argent dépensé au bingo est plus consistant cette année que dans la même période de l’année passée. Les jeux de bingo ont engendrés des paris d’une valeur totale de 155 millions d’euros, bien que la plupart hors ligne. Le bingo sur Internet n’a attiré que 11 millions d’euros.

Le seul opérateur en Italie à  voir ses profits à  la baisse est Lottomatica. Ses profits ont à  peine atteint un tiers de ceux enregistrés en 2009. De l’autre cà´té, Superenalotto, a eu une ascension vertigineuse au mois d’aoà»t, grâce à  quelques reports très promus.

Le jeu « mobile » est en tendances

jeudi, septembre 16th, 2010

Les supports portables sont une excellente opportunité pour ceux qui aiment les casinos et les jeux, mais ne veulent pas aller dans un casino terrestre. Cependant, comme toutes les nouvelles technologies utilisées pour rendre le jeu « mobile », les casinos sur le portable ont des avantages et des inconvénients.

L’accès facile au casino est une qualité qui peut parfois agir comme un inconvénient.

Le principal avantage du casino mobile est qu’au lieu de vous rendre dans un casino, c’est le casino qui se rend chez vous. Si vous avez envie de jouer au blackjack en ligne, par exemple, vous pouvez le faire n’importe quand et n’importe où. L’espace n’est plus une barrière, il est ouvert à  de nombreuses possibilités de divertissement.

Mais ce point fort du jeu mobile peut également fournir les plus grands risques. Une piège dans laquelle certains joueurs tombent lorsqu’ils passent d’un casino terrestre aux jeux en ligne est qu’ils peuvent perdre de l’argent sans le sentir. Puisque tout se passe virtuellement, les pertes ne semblent pas « réelles » lorsqu’on les voit sur l’écran de l’ordinateur. Les jetons représentent un premier élément qui « éloignent » le joueur de l’argent réel et, avec les jetons virtuels, on va plus loin encore. Donc, si l’on n’y prend garde, il est facile d’avoir d’ennuis.

Un casino « mobile » se présente devant le joueur avec une interface de dimensions réduites. Un téléphone mobile réduit le casino au « format de poche ». C’est beaucoup plus pratique que d’avoir à  transporter un ordinateur portable et il est évidemment beaucoup plus pratique que d’avoir à  manoeuvrer des jetons aux tables réelles.

Certains joueurs trouvent qu’il est un peu difficile à  s’adapter au petit écran. Les joueurs sur mobile doivent utiliser de petits claviers et des fois ils doivent plisser les yeux pour voir tout ce qui se passe sur l’écran. C’est pourquoi de nombreux téléphones récents sont créés dans cet esprit et ont des écrans plus larges et clairs et des claviers plus faciles à  utiliser.

Comme vous pouvez le voir, chaque avantage du jeu mobile a un revers. Vous devrez décider vous-mêmes si les avantages en valent la peine. Cependant, beaucoup de joueurs qui étaient sceptiques quant à  jouer en ligne sont devenus des partisans zélés. La même chose pourrait être vraie pour le jeu mobile.

L’Amérique Latine a un immense potentiel pour les jeux de casino

jeudi, septembre 2nd, 2010

« Research and Markets » a annoncé l’ajout à  ses recherches d’un rapport sur les jeux en Amérique Latine en 2010.

Dans le contexte des changements qui touchent ce domaine à  travers le monde, l’Amérique Latine présente de nouveaux débouchés pour les investisseurs, les opérateurs, les fournisseurs de technologie et d’équipements et tous ceux impliqués dans cette industrie.

La région de l’Amérique Latine compte 33 pays avec une population totale d’environ 569 millions de personnes qui consacrent une partie importante de leur revenu au jeu. Les jeux dans les établissements terrestres ont toujours été étroitement liés à  l’industrie du tourisme et l’Amérique Latine continue à  attirer des touristes chaque année.

Les voyages et le tourisme devraient générer 200 milliards de dollars jusqu’à  la fin de 2010 et croître de 5,1% par an entre 2010 et 2020.

Les infrastructures de télécommunication et le développement de l’Internet en Amérique Latine représentent des opportunités intéressantes pour les applications de jeu sur les portables, dans l’espace virtuel ou le jeu TV. La présence de l’Internet en Amérique Latine a été cotée à  32,1%, atteignant plus de 182,7 millions de personnes et augmentant de 30% par rapport à  l’année précédente. La portée de la téléphonie mobile en Amérique latine en 2009 était nettement supérieure à  la moyenne mondiale de 80%, touchant à  plus de 469 millions de personnes.

Malgré la récente crise mondiale, les pays latino-américains sont sur la voie de la reprise économique et il est prévu que la région bénéficiera d’une croissance de 4% en 2010.

La plupart des pays d’Amérique Latine, à  l’exception du Venezuela qui est devenu une république socialiste, encouragent les investissements directs étrangers. Les investisseurs étrangers sont généralement traités comme les résidents nationaux et, dans certains pays, ils bénéficient des avantages supplémentaires. Tous ces facteurs sont importants pour les investisseurs internationaux qui cherchent à  se développer en Amérique Latine.

On croit qu’à  force de combiner les activités de jeu légales et illégales en Amérique latine, la région générerait plus de 150 milliards de dollars par an. Les neuf pays inclus dans le rapport génèrent des revenus combinés de plus de 33 milliards de dollars.

Les Latino-Américains dépensent environ 10 milliards de dollars par an dans des activités de jeu et il est également estimé que, en moyenne, chaque habitant de cette région dépense 250 dollars américains par année. Les spécialistes estiment que dans 10 ans la dette extérieure de ces pays pourrait être payée avec l’argent obtenu des jeux de hasard. Costa Rica, Brésil, Mexique, Argentine, Chili, Colombie, Pérou et Venezuela sont considérés comme les pays les plus prolifiques de la région en matière de machines à  sous, casinos, courses de chevaux, les loteries, bingo.

Le Costa Rica a le plus grand marché de jeu d’Amérique latine grâce à  ses lois favorables, générant 14,5 milliards de dollars par année. Le Brésil a le plus grand marché de loterie, avec 4,1 milliards de dollars par année. Les machines à  sous et le bingo, même si illégaux, portent ce chiffre à  7 milliards. La troisième place est occupée par l’Argentine, avec 4,5 milliards de dollars générés chaque année par l’industrie des jeux. Au Chili, les revenus s’élèvent à  600 millions de dollars, en Colombie ils sautent à  2 milliards de dollars, au Panama, à  1,17 milliards et au Venezuela, à  1 milliard de dollars.