Archive for the ‘Poker’ Category

Qui sont les « calling station » au poker?

vendredi, avril 24th, 2009

Quand vous vous trouvez dans une salle de poker et un grand nombre de joueurs sont ce qu’on appelle des « calling stations », vous devriez prendre quelques mesures pour vous assurer un maximum de profit. Le soi-disant « calling station » est défini, généralement, comme le joueur qui ne prendra pas le contrà´le de la main. Le terme correspondant en français est celui de « suiveur ». Le suiveur laissera le pari à  votre gré et dans le cas où il a obtenu quelque chose au flop, il va probablement suivre. Cela comprend l’obtention d’une paire ou l’amélioration d’une quinte ou d’une couleur. Le suiveur aime généralement continuer de suivre lorsqu’il a une pocket paire.

Ne vous laissez pas trompés! Un suiveur est comme une épée à  double tranchant. D’un cà´té, ce type de joueur peut vous apporter un profit supplémentaire. Si vous faites une main forte au flop, vous pouvez continuer à  faire des paris raisonnables, parce qu’il vous suivra jusqu’à  la rivière. Les suiveurs vous permettront de construire le pot et de gagner plus de paris, dans le cas où ce ne sont pas eux qui encaissent.

Toutefois, vous devez également garder à  l’esprit que le « suiveur » suivra également sur les quintes et les couleurs. Et la dernière chose que vous voudriez qu’il vous arrive, c’est le laisser gagner à  peu de frais. Ajustez les probabilités du pot dans votre faveur en pariant le montant approprié. Si vous êtes en heads-up contre un suiveur et vous avez une main forte, vous devriez envisager faire un pari au moins de la taille du pot. Si votre adversaire suit ce pari sur un tirage quinte ou couleur, statistiquement, il commet une erreur et il le payera. Il est possible qu’il encaisse de temps en temps, mais, le plus souvent, c’est vous qui gagnerez des profits supplémentaires.

L’un des principaux aspects du jeu contre le suiveur est le bluff. Le calling-station est le type de joueur qui suivra même avec la paire la plus basse. Dans la plupart des situations, ça, c’est extraordinaire, mais, si vous n’êtes pas en mesure de la vaincre et vous faites un bluff total, vous allez perdre  de l’argent…

Gardez un œil sur les joueurs à  votre table et décidez quel est le moment de bluffer et contre qui. Les suiveurs sont d’habitude les moins dangereux adversaires que vous pouvez avoir, parce que c’est vous qui prenez le contrà´le de la partie.

Dès que vous vous asseyez à  une table, commencez à  regarder les joueurs et faites-vous une idée sur les adversaires que vous avez. Cela va faciliter la prise de décision lorsque vous concurrencerez avec quelqu’un pour le pot.

Au poker, le temps, c’est de l’argent!

vendredi, février 13th, 2009

Même après des années, la plupart des joueurs de poker habituels ne semblent jamais venir à  bout de ce qu’ils doivent faire pour devenir des professionnels. Plus souvent encore, bien qu’on joue pour de l’argent, la gestion du bankroll semble une tâche trop difficile et on arrive à  perdre de l’argent à  cause des erreurs regrettables. Maintenant, nous allons laisser de cà´té tout ce qui a affaire avec le plaisir, la détente ou le défi, pour nous concentrer uniquement sur cette question: le poker pour de l’argent.

Les anecdotes sur la « ruée pour l’or » des joueurs ou sur les pingres, il y en a plein! Mais, en réalité, peu de joueurs se semblent pas se rendre compte qu’ils gagnent ou perdent de l’argent tout pareillement à  un employé qui fait ou ne fait pas bien son travail, dans un délai préétabli. Au bout de quelques heures, on fait le compte on voit le bilan…

Mais, généralement, les joueurs se sont habitués à  une autre approche. Ils pensent en « pots », « grands pots », « petits pots », des « jours de gain », des « jours de perte »…Ils tombent dans le piège de penser que l’argent se fait en morceaux. Mais ça ne marche pas comme ça. L’argent se fait en plantant ses graines, soignant les semis et cultivant de nouveau la récolte.

Les errements des joueurs sont au comble lorsqu’il vient des tournois. Puisqu’ils ont un « rake » relativement faible et ils valorisent notamment les habiletés et les compétences, les tournois sont, en général, le terrain des joueurs de top. Mais, si l’on rassemblait les tournois majeurs des casinos terrestres, on obtiendrait un circuit à  travers le monde, avec les frais y compris. Les prélèvements avantageux et le niveau des compétences rendent les tournois très profitables pour les joueurs professionnels, mais les frais de voyage et d »hébergement élèvent le coà»t réel du tournoi.

Cela ne veut pas dire que la rentabilité des tournois pour les joueurs gagnants ne reste pas fondamentale. Cela veut simplement dire que les joueurs doivent comprendre que leurs temps représente de l’argent et que ces frais sont d’autres types de prélèvements. Ce que certains voient comme une aubaine – un grand gain à  la fin d’un tournois, n’est que la récompense pour tout le temps et l’argent investi pour aboutir à  ce gain-là .

Le poker gagnant est un processus méthodique de cause à  effet, un processus qui dure depuis le semis à  la récolte et ainsi de suite. Ne tombez pas dans la piège de penser au poker « dans le vide ». Pour gagner constamment et pour gagner aux tournois, il vous faut des heures de travail, où seulement ce que vous investissez bien déterminera votre récompense.

Pamela Anderson sera à  Melbourne pour Aussie Millions

mardi, janvier 20th, 2009

Et pourquoi pas? La participation de la belle diva américaine à  un tournoi de poker professionnel ne serait pas une nouveauté à  surprendre les concurrents. L’ancienne star de Baywatch a une longue histoire au poker et même a lancé son propre site de poker en ligne au WSOP de 2006. Pamelapoker.com a été un site-soeur de Doylesroom.com, mais a été fermé après l’entrée en vigueur de l’UIGEA.

La vedette a eu aussi un court mariage avec Rick Salomon, producteur de film, mais également joueur de poker. Anderson a avoué à  Ellen DeGeneres Show qu’ils ont commencé à  sortir ensemble après que Salomon a accepté de payer une partie de sa dette au poker.

Quant au tournoi Aussie Millions, c’est, en fait, la deuxième année que l’actrice a annoncé sa présence dans la compétition. L’an dernier, elle a quitté la course pour des raisons inconnues, laissant ses collègues Michael Vartan et Shannon Elizabeth à  représenter au concours la branche des acteurs-joueurs.

Le Main Event de l’édition 2009 Aussie Millions aura lieu entre le 18 et le 24 janvier à  Melbourne, Australie. L’an dernier, le Russe Alexander Kostritsyn s’est fait remarquer parmi 778 autres concurrents, gagnant, à  la fin, le heads-up avec Erik Seidel, membre de l’équipe Full Tilt Poker. Sa récompense a été de 1,4 millions de dollars!

Tricheries et contre-tricheries: pourquoi le jeu « propre » est plus profitable pour tout le monde

lundi, décembre 15th, 2008

Les cas de tricherie qui ont frappé cette année plusieurs sites de poker en ligne ont suscité de nouvelles inquiétudes quant à  l’intégrité des salles de poker virtuelles. Bien sà»r, des mesures ont été vite annoncées par un grand nombre de celles-ci afin de mettre un terme à  ce genre de mauvaises pratiques, mais le scepticisme des joueurs de bonne foi n’est pas facile à  adoucir. Après tout, le sens commun nous dit que là  où il y a beaucoup d’argent, il y a aussi des gens prêts à  faire n’importe quoi pour le remporter. De toute évidence, nous savons que la tricherie dans le sens universel est néfaste et toujours changeante…

Lorsque les premières salles de poker étaient lancées dans l’espace virtuel, il y a des années, l’une des premières plaintes entendues sur les forums et les salles de chat était que les jeux étaient truqués. La psychose passée, on a pu porter à  la connaissance des protestataires et des sceptiques les arguments pour le caractère invraisemblable de telles accusations. Pourquoi, après tout, un opérateur de poker aurait-il besoin de tricher afin de faire du profit? Pourquoi une entreprise risquerait-elle sa réputation et peut-être à  jamais souiller son image commerciale quand il avait déjà  d’énormes bénéfices? A l’époque où les rumeurs de fraude interne ont commencé à  circuler, certaines salles de poker gagnaient plus de 1 million $ par jour. Pourquoi les opérateurs en ligne mettraient en péril tout ça? Eh bien, ils ne le feraient pas.

Peu après que ces premières craintes se sont affaiblies, une autre rumeur a vite pris des ailes dans la communauté des joueurs en ligne: la « collusion ». Au poker en ligne, la collusion – ou l’échange d’informations essentielles avec un autre joueur de la même table n’est point une impossibilité. Puis, il n’a pas fallu longtemps avant que de nombreux joueurs aient commencé à  se livrer à  de telles activités. Les « collusionnistes » peuvent abattre même les meilleurs joueurs et finalement, ils finissent par décourager les joueurs honnêtes.

Donc, y-a-t-il eu de la collusion? Oui. Est-ce que ça se passe encore? Parfois…Aujourd’hui, la plupart des grandes salles de poker défendent leur éthique en poursuivant, dépistant et interdisant tout tricheur découvert. Même comme ça, un petit nombre de « vétérans » ont survécu. Les noms respectables de l’industrie utilisent des logiciels sophistiqués qui identifient les paris irréguliers, dans le but exprès d’éliminer les trompeurs. De cette façon, le nombre des mauvais joueurs a diminué d’une manière constante.

Une autre préoccupation a été la crainte ancestrale que les ordinateurs pourraient être « entraînés » pour jouer et gagner ( calculer dans des fractions de secondes les probabilités du pot ). Cette crainte a vu son objet se réaliser sur quelques sites marginaux. Mais la plupart des salles ont promis de ne jamais utiliser de telles méthodes. De plus, cet engagement a été de près vérifié par les auditeurs extérieurs qui ont puni les sites n’ayant pas tenu leur parole.

Enfin, les grandes salles de poker en ligne ont fait un mot d’ordre de la sécurité de leurs sites et les joueurs n’ont absolument aucune raison de ne pas les croire. Après tout, leur avenir dépend de la confiance qu’elles gagnent au sein des joueurs. D’ailleurs, des millions de dollars ou d’euros ont été investis dans la sécurité. Bien sà»r, nous sommes conscients que les tentatives de tricherie sont omniprésentes, mais cela ne veut pas dire que les tricheurs essayent de frauder plus souvent les salles de poker virtuelles que les salles traditionnelles. Le poker en ligne est, en fait, aussi sà»r que son cousin joué aux tables réelles.

L’EPT de Budapest a été gagné par l’Anglais William Fray

lundi, novembre 3rd, 2008

Le premier jour du novembre a été chanceux pour le Britannique William Fray, qui a gagné le titre au Tournoi Européen de Poker de Budapest. Pour Fray, ceci a été le premier grand tournoi auquel il a jamais participé. Pour arriver au jeu de la table finale, il a dà» parcourir quatre jours fatigants et surclasser 562 autres joueurs. Mais l’effort a valu certainement la peine, car, outre le titre de champion et le trophée, Will Fary a eu l’occasion d’empocher 595,839$!

Mais le joueur n’a pas gagné seulement un montant considérable d’argent, mais également le respect du public. Que pensez vous que fera le gagnant avec cet argent? Voilà :  » Je vais payer mon hypothèque; aider ma famille et mes amis; et donner une partie aux organisations de charité pour aider la cause du Tiers monde »!

William Fray est un joueur de poker de haute classe – il peut être un joueur à  grand coeur, mais il est, avant tout, un professionnel du poker. Il a avoué qu’il a premièrement joué au poker à  sic ans. Depuis, il a eu tout le temps pour « réveiller » les instincts nécessaires au jeu. Sa stratégie de jeu est plutà´t agressive et les parties où il est présent sont spectaculaires. Cette fois, le spectacle final – le tête-à -tête qui lui a donné le titre – a été soutenu dans la compagne de

Cirpian Hrisca, l’adversaire roumain qu’il a surclassé après cinq heures de jeu. Hrisca est aussi à  son premier grand tournoi et le montant qu’il a gagné pour sa deuxième position, est le plus grand remporté par un joueur de poker roumain – laissant de cà´té Daniel Negreanu, qui est citoyen américain depuis cinq ans.

La calculatrice des probabilités au poker, un outil efficace

mercredi, octobre 15th, 2008

Si votre rêve est de devenir maître au poker, un nouveau outil très moderne et pratique vous est mis à  la disposition: la calculatrice des probabilités. Cet instrument est dédié aux joueurs intéressés par l’apprentissage du texas hold’em. Il offre particulièrement la technique d’apprentissage de la stratégie de base, fournissant le moyen rapide et facile de calculer les probabilités au poker. Ayant une bonne connaissance des probabilités réelles, on peut repenser la modalité de jouer une main.

Cette calculatrice a plusieurs fonctions: elle suit votre jeu, lit automatiquement vos cartes et calcule vos avantages et vous offre des conseils. Le type d’analyse et l’étape du jeu à  laquelle on peut l’appliquer est à  votre choix: soit qu’il s’agit du pré flop, du flop, du tournant ou de la rivière, la calculatrice de poker sera une véritable aide pour imaginer les plus efficaces scénarios de jeu.

Il y a quelques jours, ce produit a été lancé par Delphin Trading Corporation, dans la variante pré-flop. La calculatrice est considérée une solution rentable sur le marché, étant disponible dans des emballages et des couleurs personnalisés. « La calculatrice des probabilités au Texas Hold’em a été inspirée par deux circonstances. Premièrement, en tant que joueur de poker en ligne, j’étais fatiguée d’arranger les mêmes chapeaux et T-shirts pour les programmes des récompenses destinées aux joueurs. Je cherchais quelque chose de nouveau et d’exclusif. Deuxièmement, j’ai découvert, dans ce domaine, une demande constante pour un produit qui soit petit, facile à  utiliser et qui puisse aider également les débutants et les professionnels d’évaluer leurs cartes de départ », a déclaré Cameron Brown, président de DTC.

La calculatrice a été conçue pour correspondre aux dimensions standard d’une carte de poker. Cela lui permet d’être commercialisés une fois avec les cartes de poker, dans des paquets de poker ou comme un don à  l’achat d’autres produits connexes.

NFrost_10 gagne Sunday Million de ce dimanche

mercredi, août 27th, 2008

Ce dimanche, le tournoi Sunday Million organisé par Poker Stars a eu 7,557 participants, pour un prize-pool de 1,511,400$, soit 11,400$ de plus qu’il était garanti. La semaine dernière, les chiffres avaient doucement baissé, de sorte qu’on pà»t enregistrer la plus faible compétition depuis le lancement de Sunday Million, en juillet.

L’événement s’est finalisé par deux gros paiements – y compris les gains « à  six chiffres », et sans que les joueurs fissent un deal lors du heads-up. Les deux gros gagnants sont, selon leurs surnoms, NFrost_10 et es_dame. Un deal a été, enfin, fait, entre les deux combattants. Ils ont choisi d’établir des morceaux de 140,901$ pour chacun, le grand gagnant allant remporter encore 30,000$. Dans ces conditions, es_dame a quitté l’événement en runner-up et avec à  peu près 141,000$ empochés, laissant à  son adversaire NFrost_10 un gain total de 170,901$.

L’occupant de la troisième place est parti, quant à  lui, avec 84,638$, moins que la moitié du premier prix, et les montants ont baissé jusqu’à  10,580$, le total qui est revenu au neuvième gagnant.

Sunday Million est un tournoi hebdomadaire de Hold’em No-Limit proposé par le casino en ligne PokerStars, pour une cagnotte garantie de 1,5 millions de dollars. Le « billet » à  l’un de ces événements peut être obtenu à  l’aide des tournois de qualification organisés tout au long de la semaine sur le site de PokerStars. Autrement, le buy-in est de 215$.

Bodog Poker frappe à  la porte de WSOP 2009

jeudi, juillet 24th, 2008

Tandis que la table finale de WSOP n’a pas été encore disputée, BodogLife.com envoie les férus du poker à  l’événement principal de WSOP 2009. C’est le premier casino qui ait pensé à  offrir des places au tournoi de l’année prochaine. C’est pourquoi Bodog Life a lancé la promotion des mini-séries de poker pour 2009.

En quoi consistent, donc, ces mini-séries de poker? Il s’agit, en fait, de 25 tournois déroulés sur le site du casino, équivalant à  petite échelle les événements qui se sont enfilés tour à  tour sous l’égide WSOP 2008 et avec des buy-ins s’élevant à  seulement 1% des buy-ins de Las Vegas. Le dernier des séries a été un événement à  régime spécial, qui a eu lieu après le Main Event de la promotion, en gratifiant les gagnants par trois places au plus grand festival de poker de l’année suivante. Les places ont une valeur de 12,000$ chacune.

Dans la course pour les packages VIP se sont inscrits 24 joueurs. Il n’y a eu des places que pour trois d’entre eux: « pokerfanx789 », « dudix » et « Boswan ». Le buy-in de 10,000$ au Main Event, aussi bien que les frais de voyage et d’hébergement, tout leur est garanti. Du total de 27 participants, Bodog nous a dévoilé que 18 s’étaient retrouvés dans les demi-finales des tournois de qualification.

« Les joueurs de poker de Bodog ont eu cette année une évolution magnifique à  Las Vegas et nous nous préparons déjà  pour l’été prochain, en offrant trois places au Main Event de WSOP 2009 », a annoncé Alwyn Morris, de Morris Mohawk Gaming Group.

La course pour le grand prix WSOP a commencé!

jeudi, juillet 10th, 2008

Le grand prix à  l’événement principal de World Series of Poker, s’élèvera cette année à  9,12 millions de dollars, et 666 joueurs remporteront leur part d’une cagnotte de 64,3 millions de dollars. Plus d’un tiers des inscrits aux tournois se sont enregistrés à  l’événement de Texas Hold’em no-limit ce dimanche, le dernier jour d’inscription. Les 2,461 joueurs ont mené le nombre total des participants aux Séries à  6,844. Par rapport à  l’année passée, ce nombre a augmenté de 500 personnes. Il a été, quand-même, laissé en arrière par les chiffres record de 2006, à  savoir 8,773 joueurs et un top prize de $12 millions, gagné par Jamie Gold. WSOP 2007, dont le premier prix du Main Event a été de $8,25 millions, s’est avéré être l’année du psychologue Jerry Yang.

Calculant la moyenne de participation à  travers les dernières éditions, le nombre des entrants aux événements WSOP a bien répondu aux attentes des officiels. Si la courbe a baissé l’année dernière, c’est notamment à  cause des dures mesures imposées à  l’industrie des jeux en ligne par le président Bush. La loi a porté préjudice à  ceux qui pouvaient se qualifier aux événements par les satellites en ligne.

« Le fait que nous avons brisé tous les records l’année passée est un magnifique succès, mais il y a des années quand on est en haut et d’autres, quand on est en bas », a expliqué le représentant WSOP, Jeffrey Pollack.

L’événement a débuté dimanche en force, rassemblant les joueurs autour des ceux reconnus comme légendes du poker: Doyle Brunson, Johnny Chan, Phil Ivey, Chris Ferguson, Phil Hellmuth, Howard Lederer, Annie Duke, Gus Hansen, Phil Gordon et Men Nguyen.

Profession: spécialiste en poker!

jeudi, juillet 3rd, 2008

Vous êtes mécontents de votre boulot et vous avez envie de reprendre à  zéro votre carrière? Eh bien, tout ce qu’il vous faut, c’est aimer le poker. Vous pourrez faire de ça votre destin, comme, d’ailleurs, l’avaient fait certains. Dans une interview publiée en « The Independent », Maria Demetriou, professionnelle connue du poker, nous révèle quelques-uns des secrets d’une carrière de poker véritable.

Maria Demetriou est une joueuse de 34 ans qui a décidé de vouer sa vie au poker. Elle joue dans les casinos et les clubs, pour de l’argent. En tant que professionnelle, elle participe aussi aux tournois de poker, en se calculant les ressources et les risques, en fonction de l’envergure du championnat et de la valeur de l’entrée. De toute façon, selon ses propres aveux, Maria Demetroiu préfère le poker live plutà´t que le poker en ligne. Exigeante avec elle-même, la joueuse s’est imposée des standards de conduite qui la rendent le plus souvent parmi les gagnants des tournois: « On a besoin de la discipline mentale pour faire le bon choix au bon moment. On ne peut pas se permettre de prendre de mauvaises décisions basées sur une mauvaise main. On doit se concentrer sur le jeu pour aboutir. On doit être analytique, doué  des qualités psychologiques pour « lire » les gens. Avoir de bonnes connaissances en maths et comprendre le calcul des probabilités et des pourcentages, c’est aussi un bon aide », nous avoue la joueuse.

Quant à  une carrière de poker comme alternative à  toute autre carrière, Demetriou est, à  vrai dire, plutà´t circonspecte. Pour elle, le poker est une question de plaisir, est la chance de se donner la liberté et de ne pas « s’immobiliser » dans un bureau, mais aussi une question d’argent. Les tournois de poker sont la seule source de revenue de Demetroiu, ce qui la tient, bon gré, mal gré, à  la merci de la chance. Car, la joueuse reconnaît elle-même qu’au poker la chance peut te jeter après dix minutes de la table de jeu. Puiser aussi l’argent autre part, serait, par conséquent, le mieux qu’on puisse faire. Réfléchissez, donc, avant de renoncer à  tout pour vous dédier tout à  fait au poker, quelque doué que vous soyez! Le poker, ce n’est pas toujours de l’argent facile!