Paddy Power et Cryptologic signent un accord sur trois ans

Du Canada, Cryptologic est arrivé maintenant en Irlande. La réputée société de logiciels de jeu a récemment signé un accord avec Paddy Power, une salle de paris sportifs irlandaise. L’accord est signé sur trois ans et représente une nouvelle victoire de Cryptologic sur le marché européen.

Sous les termes du contrat, Paddy Power ajoutera à  sa gamme au moins 9 machines à  sous créées et fournies par Cryptologic. Deux d’entre elles seront présentées bientà´t, les sept autres allant être lancées dans les mois à  venir. Pour mettre en oeuvre sa stratégie d’expansion, Cryptologic a signé, en décembre 2008, un accord avec Orbis Technology, qui fournira la plateforme des jeux.

Brian Hadfield, le PDG de Cryptologic, a salué le nouveau partenariat: « Paddy Power est l’une des plus célèbres marques de jeux du monde et nous sommes enchantés de leur fournir certains des meilleurs jeux de casino. Ces jeux se sont avérés profitables pour les clients et c’est pourquoi Cryptologic continue à  attirer les géants mondiaux du divertissement en ligne. »

Christopher Coyne, le chef du département eGaming de Paddy Power, a également eu des commentaires positives: « Nous sommes ravis d’ajouter des jeux Cryptologic, qui renforceront notre portefeuille ».

Le projet Revel Entertainment change la face d’Atlantic City

En Atlantic City, la récession ne semble trop effrayer les investisseurs. Avec un megaresort de 2 milliards de dollars, Revel Entertainment Group pourra donner le coup de grâce à  plusieurs établissements de la ville. La situation a été analysée dans un rapport réalisé par le spécialiste Joel H. Simkins de Macquarie Securities.

Simkins ne prend pas au tragique la perspective de la fermeture des petits casinos, en faveur du nouveau géant. « La fermeture de deux ou plusieurs établissements à  Atlantic City serait positive, éliminant le bas de gamme et les casinos parasites ». L’ouverture du complexe Revel, lui-même aux prises avec les problèmes financiers, devrait être « un événement de transformation », a ajouté le spécialiste. Le premier grand « événement » à  Atlantic City a été l’ouverture  du complexe casino-hà´tel Borgata. Avec celui-ci, la ville a commencé à  être visitée par une clientèle plus jeune et plus riche.

Revel Entertainment n’est pas la seule menace pour les autres casinos d’Atlantic City. Ils doivent faire face aussi à  la concurrence accrue de Pennsylvanie, de New York et de Delaware. Trump Marina Hotel Casino, Claridge Tower ou les complexes Atlantic City et Hilton Casino Resort sont des propriétés en danger d’être fermées.

La récession et la crise des crédits rendent incertaine même la finalisation du complexe Revel. Les propriétaires ont ralenti les travaux jusqu’à  s’assurer un financement à  long terme pour finir la construction. De toute façon, Revel pourrait être le dernier projet géant à  Atlantic City.

Simkins, qui a fait une visite du chantier de construction, a eu l’occasion de rencontrer le chef de direction de Revel – Kevin DeSantis. Lors de leur entretien, Simkins a appris que la compagnie partenaire Morgan Stanley avait investi jusqu’à  la fin de 2008 environ 1.3 milliards de dollars. Il a encore besoin d’un crédit de 700 millions de dollars. Le complexe Revel comptera un casino de 150.000 pieds carrés, 1.900 chambres d’hà´tel et un espace d’attractions « non-gaming ».

Selon Simkins, de nombreux investisseurs ont  pensé à  tort que Revel avait interrompu les travaux. Il a également signalé que ceux-ci avaient « radié Atlantic City » en raison de la baisse dramatique de l’industrie et de la concurrence des Etats voisins.

WPT Enterprises et PokerStars ont signé un contrat de parrainage

Pour la première fois dans l’histoire du Tournoi Mondial de Poker, WPT Enterprises a signé un contrat de sponsorisation avec PokerStars, la plus grande salle de poker en ligne, sous les termes duquel PokerStars sera le sponsor exclusif de quelques événements du tournoi, diffusé par la chaîne télévisé de WPT Enterprises en Europe et dans les Amériques.

PokerStars recevra aussi le droit exclusif de présenter sa marque dans les épisodes de la septième saison WPT, à  cà´té des commentaires des professionnels Mike Sexton et Vince Van Patten. Les « épisodes » seront diffusés au Canada, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas. Mais ce n’est pas tout, parce que PokerStars et WPT Enterprises vont créer en collaboration des programmes locaux espagnols et portugais et vont demander les services des commentateurs natifs pour les pays d’Amérique Latine. Jusqu’à  présent, WPT a diffusé avec succès ses événements des saisons précédentes, en France, au Royaume-Uni, aux Philippines, en Corée du Sud et en Macédoine.

« Le parrainage TV est un aspect important de notre affaire, donc, avoir à  cà´té la plus grande compagne de l’industrie du poker est une excellente façon de commencer la présentation internationale de la septième saison WPT », a déclaré Steve Lipscomb, fondateur et directeur exécutif de WPT Enterprises. « Nous sommes enchantés de travailler avec PokerStars », a-t-il encore ajouté.

Selon les chiffres présentés par PokerScout, le site d’informations sur le poker en ligne, PokerStars est à  présent le réseau de poker le mieux classé au monde, devançant les réseaux Full Tilt Poker et iPoker.

Yevgeniy Timoshenko – champion de World Poker Classic WPT

Après huit jours de jeu serré, Yevgeniy Timoshenko a été désigné comme le nouvel champion de Five Star World Poker Classic World Poker Tour. Le jeune de 21 ans a été le chip leader à  la table finale, a dominé les six adversaires et notamment le dernier, qu’il a vaincu après 81 mains du heads-up.

L’événement a attiré plus de 300 joueurs, qui, la semaine passée, ont pris la route de Las Vegas, pour être accueillis au complexe Bellagio. Les concurrents qui se sont affrontés pour le titre de champion à  WPT World Championship, ont été des professionnels, mais également des amateurs.

L’un des plus connus, Scotty Nguyen, a été présent à  la table de jeu finale et il a fini en sixième place, avec un prix de 285.985$. Quant au grand gagnant, il a empoché une fabuleuse somme de 2.149.960$.

Dans la dernière main de l’événement, Ran Azor a relancé jusqu’à  800.000 avec Q-10. Timoshenko a fait all-in avec A-3 et Azor a suivi. Le flop a apporté Q- J-7, faisant la paire avec la Reine d’Azor. La carte de la rivière – le Roi, n’a aidé aucun joueur, mais a donné à  Timochenko la chance d’un tirage à  la suite. La rivière a apporté un 10 et Timoshenko a obtenu sa suite, en gagnant le tournoi. Pour la deuxième place, Azor a encaissé un prix de 1.446.265.

Les autres pros qui ont fini parmi les 30 premiers, ont été Chris Ferguson, sur la 28ème position et Steve Billirakis, sur la 26ème. Jennifer Harmon a eu aussi une bonne évolution, se classant la 11ème.

« Canal+ » organise un tournoi de poker à  l’occasion du Festival de Cannes

A l’occasion du Festival de Cannes, la chaîne de télévision Canal + va apporter en première sur les écrans un tournoi de poker censé se dérouler sous ses auspices. Le tournoi s’appelle simplement Canal + Poker Tour et, compte tenu de la présence du poker dans la grille de programmes de Canal +, il marquera une autre étape dans la relation que la chaîne a développée avec le secteur du poker.

Le nouveau tournoi télévisé sera inauguré le 13 mai 2009 et s’étendra jusqu’au 24 mai. L’événement comportera deux phases: les qualifications en ligne et les finales. L’étape principale aura lieu juste au jour de 24 mai, quand les caméras seront centrées sur trois tables de poker: une table qui rassemblera 6 joueurs professionnels, une table où se rencontreront 6 vedettes et une troisième table à  laquelle s’affronteront 6 joueurs amateurs recrutés en ligne. La table finale réunira 6 joueurs, les 2 meilleurs de chaque catégorie. Le grand gagnant recevra un prix de 100 000 €.

Le spectacle s’annonce d’autant plus agréable qu’il mettra en vedette en tant que présentateur de l’émission, le charismatique Patrick Bruel. Personnalité multiple – acteur, chanteur et joueur de poker, Patrick Bruel s’est fait un renom dans le monde du poker lors du championnat WSOP 1998. En 2007, il a confirmé sa valeur, en occupant la 8ème place à  l’EPT de Barcelone.

L’émission ne sera pas diffusée tout de suite, mais vers la fin de l’été.

Qui sont les « calling station » au poker?

Quand vous vous trouvez dans une salle de poker et un grand nombre de joueurs sont ce qu’on appelle des « calling stations », vous devriez prendre quelques mesures pour vous assurer un maximum de profit. Le soi-disant « calling station » est défini, généralement, comme le joueur qui ne prendra pas le contrà´le de la main. Le terme correspondant en français est celui de « suiveur ». Le suiveur laissera le pari à  votre gré et dans le cas où il a obtenu quelque chose au flop, il va probablement suivre. Cela comprend l’obtention d’une paire ou l’amélioration d’une quinte ou d’une couleur. Le suiveur aime généralement continuer de suivre lorsqu’il a une pocket paire.

Ne vous laissez pas trompés! Un suiveur est comme une épée à  double tranchant. D’un cà´té, ce type de joueur peut vous apporter un profit supplémentaire. Si vous faites une main forte au flop, vous pouvez continuer à  faire des paris raisonnables, parce qu’il vous suivra jusqu’à  la rivière. Les suiveurs vous permettront de construire le pot et de gagner plus de paris, dans le cas où ce ne sont pas eux qui encaissent.

Toutefois, vous devez également garder à  l’esprit que le « suiveur » suivra également sur les quintes et les couleurs. Et la dernière chose que vous voudriez qu’il vous arrive, c’est le laisser gagner à  peu de frais. Ajustez les probabilités du pot dans votre faveur en pariant le montant approprié. Si vous êtes en heads-up contre un suiveur et vous avez une main forte, vous devriez envisager faire un pari au moins de la taille du pot. Si votre adversaire suit ce pari sur un tirage quinte ou couleur, statistiquement, il commet une erreur et il le payera. Il est possible qu’il encaisse de temps en temps, mais, le plus souvent, c’est vous qui gagnerez des profits supplémentaires.

L’un des principaux aspects du jeu contre le suiveur est le bluff. Le calling-station est le type de joueur qui suivra même avec la paire la plus basse. Dans la plupart des situations, ça, c’est extraordinaire, mais, si vous n’êtes pas en mesure de la vaincre et vous faites un bluff total, vous allez perdre  de l’argent…

Gardez un œil sur les joueurs à  votre table et décidez quel est le moment de bluffer et contre qui. Les suiveurs sont d’habitude les moins dangereux adversaires que vous pouvez avoir, parce que c’est vous qui prenez le contrà´le de la partie.

Dès que vous vous asseyez à  une table, commencez à  regarder les joueurs et faites-vous une idée sur les adversaires que vous avez. Cela va faciliter la prise de décision lorsque vous concurrencerez avec quelqu’un pour le pot.

Les casinos terrestres interdisent l’application de comptage de cartes sur l’iPhone

L’application de comptage des cartes au blackjack, récemment lancée par une société de high-tech, a produit un grand émoi dans le monde des casinos, se faisant simplement interdire dans un bon nombre de tels établissements. Plus précisément, l’interdiction a été établie dans les casinos terrestres. Par contre, les opérateurs des casinos virtuels haussent les épaules et continuent à  offrir des jeux tout en acceptant le défi de laisser les joueurs penser durant le jeu.

Le comptage des cartes a été toujours un point sensible dans la politique des casinos terrestres. La pratique n’est pas illégale, mais, en l’utilisant, on se fera à  coup sà»r bannir par les casinos, car on sera mis sur la « liste noire » des compteurs de cartes.

L’application sur l’iPhone va un peu plus loin encore. à‡a tient le compte des cartes distribuées et peut même « se déguiser », passant en mode « vibration » pour éviter d’être observé par le personnel de sécurité. Utiliser le dispositif à  compter est illégal et peut entraîner des amendes.

Mais les compteurs de cartes disent que le comptage ne leur garantit pas la victoire, les aidant seulement à  compenser l’avantage que le casino a dans les parties de blackjack.

Les casinos en ligne sont à  la hauteur du défi. Avec beaucoup moins de frais généraux, les sites de jeux d’argent peuvent se permettre de jouer en se réservant moins d’avantages que les casinos terrestres. Si les joueurs veulent jouer, leurs portables à  cà´té, ils sont libres de le faire!

Tout comme la permission de fumer, les iPhones et leurs applications sont un autre avantage des casinos en ligne. Les sites de jeux ne permettent pas aux joueurs seulement de rester dans le confort de leurs logements, ils ont également des tables à  des mises moins élevées, du poker en tête-à -tête et beaucoup d’autres commodités qui leur garantit le succès et l’avenir.

Grand tournoi de machines à  sous sur Golden Casino

Online Vegas et Golden Casino ont uni leurs forces pour présenter ce qui pourrait être considéré comme l’un des meilleurs tournois de machines à  sous en ligne de l’année. C’est pourquoi il n’est pas étonnant qu’on l’ait appelé Mars Mania, surtout si l’on pense au freeroll garanti de 200,000$!

Le tournoi, qui a débuté le 4 mars et s’étendra jusqu’au 20 mars, a éveillé un grand intérêt de la part des joueurs. Si grand que, le 5 mars, un nombre record de 20,000 personnes s’étaient inscrites au tournoi! L’une des principales raisons de cette incroyable popularité est, sans doute, la grande cagnotte garantie. En ce qui concerne les prix, ceux-ci ont été établis comme suit: 100,000$ pour la première place, 30,000$ pour la deuxième; ensuite, les prix vont décroître graduellement, pour récompense encore 200 joueurs. A ceux qui veulent une deuxième chance, les organisateurs offre les « re-buy », qui ne dépassent pas 20$.

Une autre bonne raison de participer au tournoi, est de pouvoir jouer à  l’une des meilleures machines à  sous en ligne disponibles à  ce moment: Cherry Blossoms, un jeu créé par Vegas Technologies, qui dispose de 5 rouleaux et 25 lignes de paiement, et qui s’inspire des histoires japonaises. « Ce tournoi va devenir le modèle pour les autres prochains tournois en ligne de machines à  sous. Vegas Technologies a fourni pour ce tournoi l’une des meilleurs jeux en ligne et, compte tenu du nombre des joueurs inscrits jusque maintenant, il est facile d’imaginer combien de joueurs vont s’inscrire jusqu’à  la fin! », a déclaré GraterThanU, l’un des joueurs en ligne participants.

Golden Casino offre plus de 80 jeux de casino, disponibles en version téléchargeable et flash. Jouez à  tous vos jeux favoris, aussi bien qu’à  Pai Gow, à  Red Dog Poker, au baccara au kéno et à  bien d’autres. Le casino offre un bonus de premier dépà´t de 100%, jusqu’à  555$ – de l’argent gratuit!

M Resort fait croître la concurrence à  Las Vegas

Sur le firmament de Las Vegas, une nouvelle étoile est née. Une étoile qui a coà»té ses créateurs à  peu près deux milliards de dollars et qui s’appelle M Resort – le dernier complexe hà´tel-casino se dressant dans le sud de la capitale des casinos.

Les portes du complexe ont été ouvertes le dimanche soir, sur un spectacle de feux d’artifices. Le ruban a été coupé par Anthony Marnell III – le président directeur général de M Resort, accompagné de son épouse et du maire Gibson. L’ouverture a été suivie d’une partie privée pour 4,000 invités. Ensuite, les portes ont été ouvertes au grand public.

«Je tiens à  remercier le maire Gibson et la ville d’Henderson … et d’autre part, tous les hommes et les femmes qui ont travaillé jour et nuit à  édifier ce resort », a déclaré le président du complexe, en ajoutant: « Il est sorti plus beau que je n’aurais jamais pu imaginer. »

M Resort est situé à  l’extrémité sud de la bande, à  l’angle de Las Vegas Boulevard et de Saint-Rose Parkway. Du point de vue architectural, l’intérieur de M Resort a été projeté dans le style « moderne italien, avec des couleurs chaudes, en lignes simples, sans les profils compliqués du plafond conçues dans d’autres casinos ». C’est un design atemporel en quelque sorte, qui sera en mesure de s’échapper à  un aspect démodé. « L’architecture a été achevée vraiment de la façon dont nous le voulions et c’est plus ouvert que je pensais que çela allait être. La réaction des personnes sur lesquelles je comptais qu’elles allaient au moins me dire la vérité … elles ont été tout simplement sidérées », a commenté Marnell, fier de cette réussite.

Le complexe s’étend sur 90 acres et espère gagner une clientèle fidèle dans les rangs des autochtones, mais aussi des passagers du trafic de tous les jours. M Resort compte neuf restaurants et un buffet qui inclut dans son prix la bière et le vin. La cave propose 120 vins et conserve les bouteilles à  l’aide d’un système spécial. L’hà´tel a 390 chambres, y compris 39 chambres pour deux. Les tarifs partent de 54 $ au cours de la semaine, pour atteindre 94$ pendant le week-end.

Le casino de M Resort étale 1,800 machines à  sous et machines de vidéo poker et 64 tables de jeu. En outre, elle dispose d’une salle de poker de 12 tables et donne aux joueurs la possibilité de placer de paris sportifs ou sur les courses hippiques.

L’aile spa du complexe aura 16 salles de traitement offrant diverses facilités, y compris sauna, jacuzzi et un salon.

Selon Anthony Marnell, la grande épreuve que l’établissement devra passer est l’actuelle crise économique. Mais il est confiant que M Resort répond aux besoins des gens. « C’est quelque chose de frais et de vibrant, et un endroit où on peut aller et faire des choses différentes qui nous rendent heureux! »

Les relations Antigua – Etats-Unis, empirées par le scandale Stanford

Si l’Antigua était le paradis des investisseurs qui y trouvaient la maison et le protecteur de leurs casinos en ligne, l’île se voit « trahie » même par l’un de ces bénéficiaires. La bataille Antigua-et-Barbuda, d’un cà´té, et les à‰tats-Unis, de l’autre, dans la question des casinos virtuels, est devenue régulière et tacite. Les à‰tats-Unis ont produit assez de dégâts à  l’économie de l’île, par leur politique protectionniste et le blocage des casinos en ligne y basés.

Maintenant, un autre fait détériore encore plus les relations. Les autorités ont annoncé cette semaine que le premier investisseur dans l’économie d’Antigue, le milliardaire de Texas Allen Stanford, a été accusé par la Commission des valeurs mobilières et des Echanges, d’une fraude de 8 milliards de dollars. Le scandale tourne autour de certificats de dépà´t vendus par Standford International Bank, une institution d’Antigua.

Antigua a déjà  souffert de la perte de gros revenus après ce que les à‰tats-Unis ont interdit sur leur marché les sites de jeux d’argent y basés. L’Organisation mondiale du commerce a jugé que les Etats-Unis ont à  payer à  Antigua 21 millions de dollars chaque année, mais les à‰tats-Unis ont tout simplement ignoré la décision. Pour les à‰tats-Unis, le montant est dérisoire, pour l’Antigua, il est presque égal au produit intérieur brut.

Winston Derrick, l’éditeur du Antiguan Daily Observer a déclaré, à  l’égard de l’affaire Standford:  » Je ne fais pas du tout confiance aux Américains, nous allons attendre et voir ce que nos organismes de réglementation disent. Rappelez-vous, la SEC ( US Securities and Exchange Commission ) ne réglemente pas cette banque. «